Montezuma

Etant tombés sous le charme de Samara, nous avons malgré tout continuer notre découverte de la péninsule de Nicoya. Notre deuxième et dernière étape sur la péninsule était le village de Montezuma, appelé par les locaux Montefuma. Comprenez par là qu’on y fume beaucoup et je n’entends pas par là des cigarettes.

Petite baignade de fin de journée, on peut apercervoir des écureils

En effet, le village est connu pour être un haut lieu de l’art hippie, des néo-rasta de tout genre, ce qui lui confère un art de vivre à la cool. Nous ne sommes bien entendu pas venus à Montezuma pour cette raison, et y avons découvert un village plutôt tranquille, une petite plage de villes et quelques touristes authentiques en dehors de la bourgeoisie américaine ! Il n’y a pas grand chose à faire dans le village même et l’offre d’hébergements y est limitée. Toutefois, on peut accéder du village à la Reserva Capo Blanco, point le plus extrême de la péninsule et où réside une faune et une flore protégée tout comme des endroits de conservation des tortues marines par exemple (également à Montezuma même). Du village, nous avons emprunté un petit sentier dans la forêt qui longe la rivière et qui mène à une très belle cascade d’où l’on peut plonger et nager. Cette balade est accessible à tout le monde et faisable en presque tout temps. De ce fait, l’endroit est fréquenté, préférez donc y aller tôt et pouvoir également observer des animaux. S’en suivent deux autres grandes cascades que nous n’avons pas pu accéder du fait de la dangerosité du sentier, surtout avec un enfant. Bien se renseigner auparavant sur les conditions météo et les conditions du sentier, certains marcheurs y ont laissé leur vie…

Petite balade pour observer la cascade

Une autre balade intéressante à faire ici est celle menant à la playa Grande, à faire à tous les coups. Car playa Grande porte bien son nom, une très grande plage de sable fin, bordée de cocotiers et qui était presque déserte lorsqu’on y est allés. Il n’y a aucun commerce ici, alors il vaut mieux prévoir un pic-nic et beaucoup d’eau.

Playa grande, une plage immense, sauvage et complétement déserte…le paradis

En soirée, pour se détendre ou siroter un excellent cocktail à l’apéro, nous avons trouvé le Cocolores. Un bar restaurant donnant sur la plage et tenu par un italien, qui fait lui-même ses cocktails. La caipirinha est la meilleure que nous ayons bu dans tout le Costa-Rica. A l’heure du déjeuner, les nombreux sodas de la rue principale servent tous les mêmes plats à des tarifs raisonnables et un service comparable d’un soda à l’autre. Pour le dîner, l’activité favorite des touristes et de nous-mêmes est de dénicher un restaurant pour se faire servir un poisson grillé ou des fruits de mer. J’ai également testé la soupe de fruits de mer au lait de coco servie au Cocolores, un pur délice à ne manquer sous aucun prétexte !

En résumé, nous avons passé trois nuits agréables à Montezuma ; le must du séjour fut la demi-journée à Playa Grande, et les cocktails du Cocolores !!!

Nous quittons Montezuma en speed boat, direction Jaco puis Uvita

Laisser un commentaire